Castor fiber Castor d'Europe

  • Castor fiber by Harald Olsen
  • Castor nageant by Tomek Goździewicz
  • Castor_fiber_ by Fritz Geller-Grimm
Régime alimentaire
Le Castor est strictement végétarien. Les besoins quotidiens d’un adulte s’élevant à 2 kg de matière végétale ou 700 g d’écorce. Il est très éclectique dans ses choix alimentaires : écorce, feuilles et jeunes pousses des plants ligneux, hydrophytes, fruits, tubercules et végétation herbacée terrestre. Les plants ligneux constituent l’essentiel de l’alimentation hivernale.Castor fiber
  Castor d'Europe, Castor commun, Castor d'Eurasie

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Rodentia
Sous-ordre Sciuromorpha
Famille Castoridae
Genre Castor
Nom binominal Castor fiber Linnaeus, 1758

Après avoir failli disparaître de tout ou partie de l'Europe, il est aujourd'hui protégé dans la plupart des pays (strictement protégé en Belgique, en France et en Suisse). Considéré comme « ingénieur » des écosystèmes et comme une espèce-clé pour les zones humides de vallées, en raison de sa capacité à retenir l'eau par ses barrages et à accroitre la biodiversité en complexifiant et ouvrant certaines parties des ripisylves, il a fait l'objet de nombreuses opérations de ré-introduction.

Description
 Le castor européen adulte pèse en moyenne 21 kg  et mesure jusqu'à 1 mètre (queue d'environ 30 cm comprise) ce qui en fait le plus gros rongeur autochtone d’Europe. Le record actuel est de 38 kg pour un castor du Rhône


Confusion possible 
Dans l'eau, il est facilement confondu avec le ragondin, dont le corps est toutefois moins immergé quand il nage (le castor ne laisse visible hors d'eau que sa nuque et la moitié supérieure de la tête, alors que toute la tête et le haut du dos du ragondin sont visibles hors de l'eau quand il nage). Le rapport longueur de tête/longueur du corps (sans queue) est d’environ 1/5e pour le castor et d’1/3 pour le ragondin. Le castor peut rester jusqu'à 15 minutes sous l'eau.

Habitat
Animal semi-aquatique, il a besoin d'eau et d'arbres. Il est donc rencontré dans les cours d'eau et les grands lacs, bordés par des forêts, dans les régions tempérées.
Le castor vit dans les cours d'eau et certains étangs, des pieds des montagnes basses aux approches des zones saumâtres près des littoraux ; il peut soit construire une hutte et un barrage (dans les zones non rocheuses), ou bien creuser un terrier, et doit disposer d'assez de bois sur les berges et à leurs abords (de 2 à 15 environ). Il peut coloniser de petits cours d'eau voire des fossés de drainage où il peut éventuellement faire monter le niveau de l'eau grâce à un barrage.
C'est une espèce inféodée aux zones humides et à l'eau où il passe les deux tiers de son temps.

Il construit un terrier creusé sous l'eau dans la berge, une hutte (lorsque la berge ne permet pas de creuser) ou des huttes-terrier (terrier qui, par l'effondrement des berges, se dégrade, est mis à jour et est réparé par des branchages formant une hutte) pour s'abriter le jour et mettre bas. L'entrée du gîte est toujours située sous l'eau. Parfois le gîte est remplacé par une cavité naturelle (dans les régions karstiques comme dans les gorges du Gardon) voire artificielle (ruine de moulin) .
Comme de nombreux animaux nocturnes, il est surtout actif en début et fin de nuit. Il est grégaire et sociable, mais territorial (il marque son territoire au moyen de castoréum (sécrétion placée généralement sur des monticules de terre situés à moins de 50 cm de l’eau). Une communauté familiale (les deux parents, les jeunes de l'année et les jeunes de l'année précédente, soit 4 à 6 castors par territoire) nécessite 1 à 3 kilomètres de cours d'eau.

Régime alimentaire
Le Castor est strictement végétarien. Les besoins quotidiens d’un adulte s’élevant à 2 kg de matière végétale ou 700 g d’écorce. Il est très éclectique dans ses choix alimentaires : écorce, feuilles et jeunes pousses des plants ligneux, hydrophytes, fruits, tubercules et végétation herbacée terrestre. Les plants ligneux constituent l’essentiel de l’alimentation hivernale.

Photo 1 by Par Harald Olsen   source http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cc/Beaver_pho34.jpg
Photo 2 Castor nageant by Tomek Goździewicz  source http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e7/Castor_fiber_%28b%C3%B3br_europejski%29.jpg

Photo 3 by Fritz Geller-Grimm  source http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0a/Reiss_fg03.jpg?uselang=fr

Périodes D'observations

OBSERVATIONS EN PICARDIE

Observations en Picardie de Castor Fiber

Castor Fiber, le grand retour chez nos voisins Belge.

Par emile vleu
Sont-ce les prémices de l'action Natura 2000, nos eaux redeviendraient elles plus propres, les efforts de la région wallonne porteraient elles leurs fruits, toujours est il que depuis quelques années le castor européen est occupé à réintégrer une place qu'il n'eut jamais du quitter ; Sans doute remonté de l'Eiffel tout proche où il s'est bien acclimaté, les castors ont réinvestis plusieurs de nos rivières Ardennaises et leur influence bénéfique aux niveau de la biodiversité se fait déjà sentir très nettement, du fait de leur construction sur les bords des rivières, la ripisylve se régénère doucement et de ce fait, de nombreux végétaux et animaux absents depuis très longtemps, ou en voie de disparition, réapparaissent pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature,
Je vous invite dans le petit monde secret, mais combien merveilleux de ce sympathique animal.