Polyporus sulphureus Polypore soufré

Polyporus_sulphureus parc St Pierre 22/09/2013

Polypore soufré Polyporus sulphureus Laetiporus sulphureus

Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Polyporales
Famille Fomitopsidaceae
Genre Laetiporus
Nom binominal Laetiporus sulphureus (Bull. ex Fr.) Murrill
Synonymes
Polyporus sulphureus
Laetiporus sulphureus, de son nom vernaculaire en français, le Polypore soufré, autrefois Polyporus sulphureus ou Polyporus sulfureus1 est un champignon basidiomycète de la famille des Fomitopsidaceae. Son nom latin a été formé sur laetus, gai (en référence à sa couleur vive) et -porus (à pores) à partir de polyporus.

Description
Ce champignon se rencontre du printemps à l'automne, sur l'écorce de troncs verticaux ou couchés (plus rarement à l'intérieur de cavités) de nombreux feuillus : chênes, châtaigniers, hêtres, cerisiers, pommiers, etc. ; il est plus rare sur conifères.
C'est un redoutable parasite. Un arbre attaqué meurt rapidement, évidé par l'intérieur, tout en conservant son aspect extérieur.
« Un chêne très âgé de l'Université de Prague s'est ainsi abattu d'un seul coup sur plusieurs personnes par une journée ensoleillée de juillet où il n'y avait pas le moindre souffle de vent, et a fait plusieurs victimes. »— Henri Romagnesi, Atlas des champignons d'Europe p. 274
.
Chapeaux multiples, sessiles, de 10 à 30 cm de large, exceptionnellement de 50 cm voire plus sur des troncs couchés, étagés et imbriqués en éventail, d'aspect chamoisé, jaune soufre puis jaune orangé. Absence de pied proprement dit, champignon en console sur les troncs.
Chair de 1 à 3 cm d'épaisseur, blanchâtre, d'abord tendre et exsudant un jus jaunâtre, puis sèche, légère et friable comme du plâtre.
Odeur fongique forte, d'abord douceâtre rappelant à l'état juvénile celle de la chair de poulet puis évoluant vers celle du cèpe ou du bolet chez les individus plus âgés2 non caractéristique, saveur acidulée.
Tubes très fins, jaune soufre plus clair, courts, les pores petits, jaune citron très vif
Sporée : de couleur blanc-crème

Habitat
Le polypore soufré est un parasite de blessure de nombreux arbres, essentiellement des feuillus et particulièrement sur les genres Prunus, Pyrus, Robinia et Populus, plus rarement de conifères (Larix, Taxus) qui vient du printemps à l'automne et peut rapidement atteindre plus de 10 kg par temps humide.
Il produit une pourriture brune fatale à son support, mais n'attaque que des arbres blessés, tombés ou affaiblis.

Comestibilité
Les exemplaires très jeunes sont considérés comme comestibles et appréciés dans certains pays comme les États-Unis où il porte le nom de chicken of the woods ou sulphur shelf, mais peuvent provoquer des allergies quand ils sont consommés2.

Espèces proches
Laetiporus portentosus est la seule autre espèce du genre Laetiporus.

Périodes d observations

Ce champignon se rencontre du printemps à l'automne,

ANNEXES ET Bibliographie

Sites référents
http://fr.wikipedia.org/wiki/Polypore_soufr%C3%A9
http://champyves.pagesperso-orange.fr/champignons/fichier_htm/sur_arbres/sulphurus.htm
Tous les champignons http://mycologia34.canalblog.com/archives/0___tous_les_champignons_du_blog/index.html


Bibliographie
Henri Romagnesi, Atlas des champignons d'Europe Bordas Nature Paris 19956
Roger Phillips, Les Champignons, éditions Solar7
André Marchand, Champignons du Nord et du Midi, tome III / IX, Hachette8
Référence Index Fungorum : Laetiporus sulphureus (en) (+ MycoBank)
Référence Catalogue of Life : Laetiporus sulphureus (Bull.) Murrill 1920 (en)
Référence NCBI : Laetiporus sulphureus (en)
Photos et détails sur Mushroomexpert
Notes et références
1↑ Henri Romagnesi, Atlas des champignons d'Europe Bordas Nature Paris 1995 (p. 274)
2↑ a et b Le polypore soufré [archive] (Mycorance)
3↑ a, b et c Aziz Turkoglu et al. Antioxidant and antimicrobial activities of Laetiporus sulphureus (Bull.) Murrill ; Food Chemistry ; Volume 101, Issue

Polyporus_sulphureus Amiens 2209/2013