Carabus coriaceus Carabe chagriné

Carabus coriaceus by_Holger_Groschl

Carabus coriaceus Carabe chagriné
Procruste chagriné

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Neoptera
Super-ordre Endopterygota
Ordre Coleoptera
Famille Carabidae
Sous-famille Carabinae
Genre Carabus
Nom binominal Carabus (Procrustes) coriaceus Linnaeus, 1758

Cette espèce est plus grande et plus large que Carabus violaceus. Elle mesure entre 26 et 42 mm. Les élytres ont un aspect rugueux. Comme la plupart des carabes, cet insecte affectionne les endroits obscurs sous les feuilles, sous les pierres ou les vieux troncs d'arbre en décomposition. Il sort pour chasser à la tombée de la nuit. Très vorace, il attaque notamment les larves d'insectes nuisibles, les limaces, les escargots et les vers de terre.
Tout comme ses congénères, il ne peut pas voler mais par contre il est particulièrement bien adapté à la course grâce à ses courtes pattes. On distingue le mâle de la femelle à la largeur des articles des pattes antérieures.

Habitat :
Plaines et montagnes jusqu'à 1500 m, dans les champs, les prairies et les jardins, sous les pierres, les meules de foin et les troncs abattus. Plus rarement dans les forêts de hêtres ou de conifères, sous les mousses ou les écorces des souches.

Epoque d'observation de l'adulte :
Presque toute l'année, mais surtout au printemps et à l'automne.

Distribution (non exhaustive) : Toute la France. Assez commun.

Identification :
Allongé, convexe. Entièrement noir luisant. Labre nettement trilobé. Les 4 premiers articles des tarses antérieurs du mâle dilatés. Pronotum transverse, un peu rétréci vers l'arrière, sa surface ridée, les lobes postérieurs presque inexistants. Pas de soies latérales. Elytres en ovale allongé, convexes. Leur sculpture forte et confuse, constituée d'une vermiculation luisante dont les parties en creux sont mates. Fovéoles primaires superficielles, peu ou pas visibles. Très peu variable.

Nombreuses formes décrites :
Forme ruscinoensis Mosconi, plus luisant ; Pyrénées orientales.
Forme pueli Lapouge, plus petit et plus luisant : Camargue.
Forme italicus Lapouge, plus petit et plus étroit : Sud-est de la France.
Ssp. basilicatus Born, lisse et luisant, sculpture fine : Sud de l'Italie, Basilicate.
Forme sabinus Lapouge, lisse et luisant : Apennin central.
Ssp. mediterraneus Born, sculpture très fine, les fovéoles primaires petites et peu visibles, élytres ovales, déprimés, allongés ou subparallèles. Antennes des femelles courtes : Sud de l'Italie : Calabre.

ANNEXES ET Bibliographie

Sites référents
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carabus_coriaceus
http://denbourge.free.fr/Insectes_coleoptera_carabidae_Carabus_coriaceus.htm

(Source : Coléoptères d'Europe - Carabes, Carabiques et Dytiques - Gaëtan du Chatenet - Volume 1 - Adephaga)

Carabus coriaceus tete

Auteur : Denis Bourgeois

Date : 24/10/2009

Lieu : Aizac (07)

Conditions : Sous une pierre, dans un potager.

Remarques : Noter les mandibules très puissantes et coupantes. Je me suis plusieurs fois fait mordre jusqu'au sang (mais très peu profondément) en serrant un peu trop ce spécimen...

carabus coriaceus couple

auteur n c

Carabus coriaceus pupa

Caption: Leatherback ground beetle Carabus coriaceus, pupa, Germany. Image Code: BWI-BS236332. Photographer: F Hecker. Collection: Blickwinkel. Rights Managed

Carabus coriaceus larve

Original von Benedikt larve 1.5 cm

Carabus_coriaceus_bois_Magneux_larve

Carabus_coriaceus_bois_Magneux_larve

Périodes d'observations

pas de données
Epoque d'observation de l'adulte :
Presque toute l'année, mais surtout au printemps et à l'automne.
à confirmer